ДЕТАЛИ

"La folie d’Inherent Vice se consomme comme une drogue (...). On s’en délecte, elle agit sournoisement, et nous fait planer bien longtemps après sa consommation.
Lorsque nous aurons décuvé et repris totalement nos esprits, peut-être alors pourrons-nous écrire quelque chose de plus clair, plus objectif, plus conscient et moins illuminé, sans voir trouble et sans tomber raide devant notre clavier."

Notre (humble) avis : http://wp.me/p2gEpo-1ts
Musique : Neil Young - Journey Throught The Past
Extraits : Inherent Vice, de Paul Thomas Anderson (D.R. Warner Bros.)

Tenter d'écrire une critique d'Inherent Vice скачать видео - Download

Комментарии